mardi 4 mars 2014

L'huile de Palme victime du nouvel ordre mondial? (1)


  Dominant le marché mondial des huiles végétales, l’huile de palme a longtemps été louée par les scientifiques pour ses nombreux avantages aussi bien sur le plan santé qu’environnemental et bénéficié des bonnes grâces de ses consommateurs.  Cependant, cette même huile se  trouve aujourd’hui au banc des accusés et son image, considérablement ternie à la face du monde. Elle serait subitement devenue à la fois mauvaise pour la santé et l’environnement. Et pour appuyer ces allégations grotesquement(?) mensongères, de nombreuses campagnes de dénigrement sont effectuées çà et là, et des documentaires d’un ridicule pathétique diffusés en boucle afin de dénigrer l’or rouge, voire interdire totalement son utilisation...
Alors, commençons par rappeler à tous ces amnésiques anti-palmistes l'utilité de cette huile aussi bien dans la société africaine que dans l’industrie moderne tout en soulignant les vertus de ce produit.  

Usage traditionnel en Afrique
 
Comment la reconnaitre ?
En Afrique, on l’appelle l’huile rouge et elle est une perle, n'en  déplaise aux militants anti-palmiste! La véritable huile rouge est d’un rouge écarlate, d’où son appellation. Elle est sucrée, ne ‘‘colle’’ pas à la langue, ne ‘‘s’endort*’’ que très peu et ne laisse presque pas de dépôt au fond de la bouteille. Elle est extraite à partir de la pulpe des grains de palmiers 100% naturels, appelés communément ‘‘graine africaine’’. Et est non raffinée ni traitée. 
Huile de Palme
Cette huile est extrêmement nutritive et donc très bonne pour la santé tant qu’elle n’est pas cuite. Certains connaisseurs la détectent rien que par son odeur, les novices comme moi, doivent d’abord en passer sur la langue et si elle ne s’y ‘‘colle’’ pas, alors c’est la vraie ! C’est bien cette huile rouge crue qui est utilisée en Afrique a des fins diverses que nous allons d'ailleurs passer en revue. En Côte d’Ivoire, la ville de Man est réputée pour en faire les meilleures. Exigez-donc le label ‘‘Huile rouge de Man’’ quand vous vous rendez au marché !

-  En cuisine:
Sauce gombo accompagnée de riz
Elle est utilisée en cuisine pour colorer les plats (attiéké, foufou etc…) et leur donner une saveur assez spéciale légèrement sucrée. Sollicitée en fin de cuisson dans certains plats africains (sauce feuille, claire, N’dolè, gombo etc…), elle garde ainsi  toutes ses vertus.   

-  Complément alimentaire :
En Afrique, l’huile rouge naturelle est conseillée dans l’alimentation des bébés car elle est le seul aliment naturellement le plus riche en vitamine A et en ß-carotène.  Bien plus que la carotte qui en contient 15 fois moins! Les bébés et enfants souffrant de carence en vitamines A voient donc leurs aliments enrichis à l’huile rouge et même ceux qui n’en souffrent pas en consomment quand même pour prévenir cette avitaminose*.

-  Contre les brûlures, irritations etc…
Une des vertus méconnues de l’huile rouge est qu’elle est apaisante tout comme le beurre de karité. En effet, pour soulager vos brûlures légères, votre gorge irritée, une piqure d’insecte etc… trempez juste votre doigt dans de l’huile rouge et passez-le sur l’endroit à soulager en massant doucement avec le doigt. C’est un ''remède de grand-mère'' africain!  Par exemple, après avoir ôté une arrête de poisson qui était restée coincée dans la gorge, passez de l’huile rouge à cet endroit pour soulager votre gorge irritée et éviter ainsi une angine ou autre inflammation.


-  Produit de beauté
L’huile rouge est utilisée pour le soin du corps des femmes, elle nettoie la peau en enlevant ses impuretés et lui octroie un teint éclatant. Elle est utilisée pour les soins de visage et de corps dans les instituts de beauté. Elle est le compagnon idéal des peaux exposées au soleil et aussi des yeux (bonne vision) à cause de sa forte teneur en Vitamine A et ß-carotène. 
Quant à l’huile de palmiste (huile extraite non pas de la pulpe mais des noix de palme), elle est excellente pour le cuir chevelu et aussi la peau. Cette huile est conseillée pour les cuirs chevelus abimes (ce qui généralement retardent la croissance des cheveux), les tempes dégarnis etc.

-  Utilisé pour la fabrication de savon
Les femmes africaines fabriquent elle-même leur savon a base d’huile de palme (pour les savons destinés aux travaux domestiques) et a base d’huile de palmiste (pour les savons de toilette). A ces huiles, elles ajoutent de la cendre et d’autres produits dont elles détiennent le secret.    

-  Utilisé comme ‘‘remède secret’’
Dans les villages Dan (à l’ouest de la Côte d’Ivoire, grand consommateur d’huile de palme) et sûrement aussi ailleurs en Afrique, il n’est pas rare de voir une mère rassembler ses enfants et donner à chacun une cuillerée à soupe d’huile rouge à boire. Les adultes en font pareil. Pire, il leur arrive même de boire parfois au goulot ! Grand-mère a toujours dit que c’était un “remède”  sans jamais expliquer ce qu’il soignait. Je trouvais l’idée assez ‘‘loufoque’’ et pour me faire une raison, je me disais si on boit bien de l’huile de foi de morue (que je détestais et re-détestais, d’ailleurs mes sentiments pour cette huile n’ont pas vraiment changé), alors si on boit bien de cette huile a l'odeur ''morbide'', pourquoi pas l’huile rouge qui elle au moins a bien meilleur gout et est sucrée en plus !

Le fait est que, le 3 janvier 2013, Bryce Wylde, auteur du livre “Wilde on Health, Your best choices in the world of natural products’’ (pas grave si vous n’avez rien saisi au titre du livre, c’est pas le plus important :-) Bryce Wylde révèle donc dans son livre les explications sur les bienfaits de l’huile de palme rouge, la décrivant comme une huile ‘‘polyvalente et puissante.’’  Au nombre de ses conclusions, il déclare que L’huile rouge des fruits du palmier a plus de carotène antioxydant que les tomates ou les carottes et contient des tocotriénols, une forme particulière de vitamine E. Ce  binôme (carotène + tocotriénols) fait d’elle un ‘‘cocktail’’ qui pourrait aider à arrêter le processus de vieillissement. (Le secret de la jouvence éternelle a-t-il enfin été percé ?) Wylde y a également suggéré que consommer seulement deux cuillérées à soupe d’huile rouge par jour pourrait aider à ajouter des années à votre vie en protégeant les cellules du cerveau et les artères du cœur. Il va même jusqu’à dire que l’huile rouge réduit les risques de la maladie d’Alzeimer et  elle peut aussi aider à faire disparaitre la graisse corporelle, car elle métabolise rapidement. Tirez vos propres conclusions...
Hey! Pour info, Bryce Wylde n'est pas Ivoirien, il est Américain!

Encore et encore...
Le palmier est un arbre utile! En effet, en plus de produire de l'huile de palme, ses branches sont utilisées pour faire les toits de chaume, des palissades, les balais etc. La sève du palmier sert à la production de vin (le fameux bangui!) et le cœur de palmier, comestible rentre dans la préparation des repas.



Utilisation dans l’industrie moderne
Du fait de son prix très bas, l’huile de palme est très sollicitée dans l’industrie moderne. De plus, étant très facile à travailler par rapport a ses concurrentes, elle a beaucoup plus de cote dans l’industrie. Entre 80 et 90 % de la production d'huile de
palme est  destinée à la consommation alimentaire humaine, soit huile de  friture  et  de  cuisson,  soit  comme  ingrédient dans une large  gamme  de  produits  alimentaires. Les 10 % restants sont  consommés  par divers secteurs économiques, des biocarburants  aux   cosmétiques  en  passant  par  l'industrie pharmaceutique.  Bref, son utilisation est tellement variée que ce schéma** d'Adrien Gontier, qui (ironie du sort) est un anti-palmier à huile, le résumera mieux  que mes dires.   


                                                                                                        
Ceci étant, pourquoi une telle huile, présentant tous ces avantages par rapport a ses concurrentes (mais, soja, colza etc...) en termes de disponibilité, de polyvalence, de productivité, de prix et de volume peut-être boycottée, voire menacée d'interdiction sur les marchés internationaux??


A SUIVRE...



* Avitaminose: maladie due a une carence en vitamine




 

4 commentaires:

L'Univers de Constant Ory a dit…

UN très beau et édifiant texte, Marjolaine Goué (Holy Dolores)!

L'Univers de Constant Ory a dit…

UN très beau et édifiant texte, Marjolaine Goué (Holy Dolores)!

Camille45 a dit…

Oui j'ai lu des informations complémentaires à ce que vous racontez sur ce site Huile de palme

Je suis d'accord avec vous. La production participe à l'économie, la vie locale.

Marjolaine a dit…

Cool le site, Camille ! J'y ai fait un tour et il est très enrichissant, même si je ne suis pas d'accord avec certaines infos :-) En tout cas, merci pour le partage!