mardi 9 mai 2017

Les Mangbetu et le mystère du crâne allongé

        
    S’il existe un peuple africain à l’apparence crânienne très distinctive c’est bien le peuple Mangbétu d’Afrique centrale. En effet, la protubérance de leur crâne les rend assez typique ce qui les démarque de tous les autres peuples noirs, leur conférant ainsi une authenticité indéniable. Cependant, aussi étonnant que cela puisse paraître, des crânes très allongés vers l’arrière ont également été observés au cours de l’histoire dans d’autres civilisations à travers le monde...

Alors l’allongement du crâne est-il un fait purement génétique ou une pratique culturelle ? 

Un peu d’histoire et de géographie aussi…


Les Mangbetu sont un peuple nilo-soudamais, 
originaire de l'ancienne Nubie (qui couvre aujourd’hui la région du nord du Soudan et du sud de l'Egypte.) Leur royaume était puissant et prospère jusqu’à la fin du XIXe siècle à l’arrivée des colons européens dans la région. Ces derniers ayant annexe le royaume des Mangbétu le passèrent sous la domination des Belges. Ce fut le déclin. De nos jours, on rencontre les Mangbétu en RDC et en Ouganda. Ils sont agriculteurs, artisans et pratiquent dans une moindre mesure de l’élevage.


Un peuple très artistique


Réputés pour être d'excellents forgerons et sculpteurs, les Mangbétu pratiquent aussi la poterie et la vannerie. C'est un peuple qui excelle dans l'art en particulier la confection des masques et des figures en bois à travers lesquels ils reproduisent cette protubérance du crâne. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on a affaire à un peuple très raffiné ayant un goût prononcé pour l'harmonie des formes géométriques.


En ce qui concerne les coiffures mangbétu, elles sont variées. Les hommes tressent leurs longues barbiches et  arborent divers types de couvre-chefs.
Quant aux femmes, elles tressent leurs cheveux en y ajoutant du crin de girafe ou des poils d’éléphant. Le tout est ensuite posé sur une armature rigide à l’arrière de la tête, fixée par des épingles en os de singe le plus souvent. Le nombre d’épingles est fonction du statut social. Bref, cet art capillaire est un peu complexe à décrire. Admirez plutôt le résultat en images!  


La pratique d’allongement du crâne

Les bébé mangbétu ne naissent pas avec un crane allongé. Ce peuple qui est bien connu pour cette pratique la commence un mois après la naissance parce que la tête du bébé est encore malléable a cet âge. Elle est alors enveloppée pendant deux ans environ dans des cordelettes avant la consolidation des os jusqu’à l'obtention d'un crane a la forme désirée. Ils appellent cette pratique le ''lipombo''Sans perdre de vue que cette pratique a été fortement critiquée, nous visons à souligner sa valeur culturelle et son aspect esthétique qui octroie un si joli port altier aux femmes mangbétu
    

    -  Ses origines
 L'origine de cette pratique remonterait à l'Égypte antique où l’on dénote des personnalités royales qui avaient des crânes allongés, telles que Néfertiti, Toutankhamon et Mérytaton leur fille pour ne citer que ceux-là. En effet, les égyptiens à cette époque allongeaient volontairement le crâne des bébés. 

Toutankhamon
Néfertiti

Mérytaton





























Certains archéologues pensent même que Néfertiti viendrait d’une tribu proche de peuple Mangbétu. (N’oubliez pas les origines des Mangbétu : l'ancienne Nubie.) En effet, la morphologie de son visage a souvent été comparée à celle des femmes Mangbétu.



  - Ailleurs dans le monde 

En Amérique Latine (Mexique, Chili, Perou) également de nombreuses statues décrites avec des cranes de forme allongée ont été découvertes. Ainsi que l’océan Pacifique appelée Mélanésien en Irak, en Syrie, en Russie et sur l’île de Malte. 


-        
-   Les raisons de cette pratique

La chose la plus étrange n’est pas tant cet allongement de la boite crânienne vers l’arrière mais le fait que différents peuples très disparates s’adonnent à cette même pratique à travers le monde. D’où leur est venue cette idée ? Est-ce une pure coïncidence ou avaient-ils l’intention de créer une sorte d’élite, une race supérieure sur toute la planète ? Nous n’avons malheureusement pas des réponses claires et précises à toutes ces questions.

Sachez cependant que les Mangbétu croyaient fermement qu'un crâne de forme allongée était un signe de beauté, royauté, majesté, de pouvoir et d'intelligence supérieure. Ainsi le bébé à qui on allongeait le crâne était supposé vivre une vie de bonheur, longévité, prospérité et chance. Au fait, quand j'y pense, j'ai le crâne assez allongé quand même. Eh oui, ceci expliquerait cela! Alors, vérifiez le votre, on ne sait jamais! 

Hommage au peuple Mangbetu  

De nombreux hommages ont été rendus au peuple Mangbétu. Des billets de banque et pièces de monnaie aux photos et cartes postales. Il y a même eu des timbres-poste, des bijoux, bouchons de radiateur etc. à leur effigie.
        
Beyonce 
     













Mais le plus beau de  tous ces hommages demeure celui à la coiffure des femmes Mangbétu. Elle est arborée encore de nos jours par certaines célébrités comme pour perpétuer ce bel héritage culturel. 


Nina Simone


Défilé Christian Dior 2008







En fin de compte, le crâne allongé est-il une quelconque preuve de supériorité intellectuelle, de félicité terrestre ou sert-il juste à embellir    
le physique de ceux qui les portent? L’énigme demeure d'autant plus que le sujet est encore très peu étudié.  






Cependant l’ouvrage de David Hatcher Childress et de l’anthropologue Brien Foerster intitulé « L’énigme de la déformation crânienne », est le premier livre complet sur ce thème. Ils parcourent l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie à la recherche d’éléments pour résoudre cette énigme.
                                                                               

Crédit photos :

-Forme et matière d’Afrique:
http://africa.ubangi.collection.overblog.com/

-TEKI-TIZI : 

https://jimlajungle.blogspot.com/2016/02/coiffure-

mangbetu.html


Sources :

Aucun commentaire: